Découvrez l'Inde à travers Les yeux de Molka, une tunisienne qui y a vécu.

April 26, 2017

L’inde, au-delà des stéréotypes.

 

J’arrive à l’Aéroport International de Delhi dans mes talons compensés, mon sac qui a coûté presque le même prix que le billet d’avion et mes cheveux lissés à la kératine. Après six mois passés à Miami aux Etats-Unis, c’était au tour de l’Inde de me servir comme pays d’accueil. Dès que je mets les pieds dehors, une foule de chauffeurs de TukTuk se rassemble autour de moi en essayant de me proposer leurs services. Après avoir dit ‘No’ hystériquement
au moins 50 fois, ils sont partis en me laissant enfin tranquille au milieu d’un chaos à l’Indienne. Les gens ne cessaient pas de me regarder bizarrement,
il y avait des regards qui me fixaient de partout, des regards que j’avais du mal à qualifier, car ils n’étaient ni pervers, ni agressifs ; ils étaient juste curieux et admiratifs. C’était mon premier contact avec le regard Indien, ce regard que j’apprécie tellement maintenant. C’est alors que j’ai commencé à me poser des questions du genre ‘mais qu’est-ce que je fous ici ?’ ‘Comment pourrais-je survivre dans ce pays ?’ ‘Je ne suis pas prête à supporter tout ça’…etc
J’ai également commencé à rassembler tous les stéréotypes que je connaissais sur L’Inde : une saleté atroce, des gens qui idolâtrent des vaches et des taux de viol parmi les plus élevés du monde. Oh la vache ! J’étais terrifiée à l’idée de passer six mois là-bas. Hélas, il était trop tard pour faire demi-tour,
j’y étais et je devais assumer. Mon premier contact avec l’Inde était terrible. Je me suis retrouvée non seulement hors de ma zone de confort mais jetée
à des kilomètres loin d’elle. Tout était diffèrent et difficile. J’avais le choix entre m’accrocher ou abandonner. Un de mes amis une fois m’avait dit que
‘les grandes choses ne se produisent jamais dans ta zone de confort’ alors j’ai décidé de tenir bon et me battre pour survivre.

 

 

Hors de ma zone de confort, j’ai fait la découverte d’un pays riche en culture doté d’un peuple en or qui m’a appris des leçons inestimables sur la vie.
J’ai appris à regarder au-delà des stéréotypes. Ce pays et ce peuple m’ont montré ce que c’est l’amour, la compassion, la gentillesse et l’acceptation d’autrui. Ma première visite dans un temple Hindou me marquera à jamais. Lorsque le prêtre a appris que je venais d’un autre pays et que je pratiquais une  autre religion, sa réaction était surprenante. Il a exprimé une joie et un accueil qui m’ont tout de suite fait sentir la bienvenue. Il m’a même offert un petit cadeau du temple (des dattes et un cacao) chose dont je ne m’attendais pas du tout. Jamais je ne me suis sentie aussi bien accueilli dans un site religieux.
Et juste pour info, la vache n’est pas considérée comme un dieu par les Hindou, c’est l’animal protégé de l’un de leurs dieux préféré (Krishna)
et qui symbolise la vie.

 

 

J’ai quitté Delhi vers le Punjab ou je devais enseigner pendant un semestre. C’est là où j’ai découvert une religion qui m’était totalement méconnu:
le sikhisme. Les Sikhs étaient d’autant plus accueillants et gentils que les Hindous. Il y’a même des temples sikhs qui offrent de la nourriture a tous les visiteurs quelque soient leurs religions. La golden temple a Amritsar est parmi l’un de mes endroits préfères du monde, un endroit où j’ai pu sentir
une sérénité et un calme  immenses.

J’ai passé six des plus beaux mois de ma vie à vivre en harmonie avec des Hindous, des Sikhs, des Bouddhistes, des Musulmans et des chrétiens.
Ils m’ont appris à accepter les différences des autres et à traiter avec respect toute créature vivante. Des fois, il m’arrivait de visiter un temple hindou,
une mosquée et un temple Sikh tous le même jour et me sentir la bienvenue partout où j’allais. Quel bonheur !

 

 

C’est dans les rues sales et chaotiques du Punjab ou j’ai pu croiser un sdf entrain de partager sa nourriture avec un chien errant.
C’est dans les foyers modestes des Indiens ou j’étais accueillie avec amour et compassion. C’est dans les montagnes Himalayens ou j’ai pu admirer la beauté et la grandeur de dieu. C’est dans le cœur de mes amis, collègues et étudiants ou j’ai pu retrouver ma foi dans le genre Humain. Mon expérience en Inde m’a fait don de nouveaux yeux avec lesquels je regarde le monde autrement. En Inde, j’ai appris qu’être Humain est la base de toutes les religions et que l’amour est l’essence de toutes les actions. J’ai appris que le bonheur ne dépendait pas de la situation financière car j’ai connu des familles heureuses dans leurs pauvretés. J’ai découvert que la compassion, la gentillesse et l’amour sont un langage universel. Au bout de six mois, je me suis retrouvé amoureuse de ce pays et de toutes ses imperfections.
Au-delà des stéréotypes, l’inde est l’un des pays les plus merveilleux du monde. Un pays qui ne te laissera jamais indifférent.

 

Molka Remadi

Share on Facebook
Please reload

Ce nouveau jeu de société 100% Tunisien vous fera Voyager à partir de chez vous

10 jours aux Philippines: itinéraire, conseils et bons plans

Tout savoir sur le Golden Eagle festival en Mongolie

10 conseils pour profiter pleinement d'une journée à Disney

1/6
Please reload

Quelques autres articles en rapport ...

© 2023 par Mak&Cha